Actualités

Publié le par Sébastien

26 juillet 2007

Arron retrouve le sourire

Objectif atteint pour Christine Arron. En s'imposant mercredi soir dans le 100m du Meeting de Monaco, la sprinteuse française a prouvé qu'elle était de retour avec un chrono de 11"06 qui lui permet de réaliser les minima pour les Mondiaux d'Osaka. "J'ai retrouvé l'énergie", a-t-elle ainsi confié. En quête de sensations, Ladji Doucouré ne s'est, quant à lui, pas rassuré en terminant 6e de son 110 m haies, avec un chrono de 13"40. Satisfaction en revanche pour Romain Mesnil à la perche avec un saut à 5,82 m.

 

Enfin une éclaircie dans le ciel jusqu'ici assez morose de l'athlétisme tricolore. Non, ce n'est pas de notre champion du monde du 110 mètres haies, Ladji Doucouré, auteur mercredi soir d'un décevant 13"40, qu'est venue la bonne nouvelle, mais de la toujours détentrice du record d'Europe du 100 mètres (10"73), Christine Arron, enfin parvenue mercredi dans la chaleur du stade Louis II de Monaco à réaliser des minima pour Osaka derrière lesquels elle courait depuis le début de la saison en plein air.

Ces derniers étaient fixés à 11"18, la Guadeloupéenne a fait beaucoup mieux, avec un chrono de 11"06 qui lui a en outre permis de remporter une course relevée, au départ de laquelle figuraient notamment la championne du monde en titre, l'Américaine Lauryn Williams, mais aussi ses compatriotes Me'Lisa Barber et Carmelita Jeter (respectivement 10"95 et 11"05 cette saison), ainsi que la Jamaïcaine Sherone Simpson. Malgré une mise en action moins rapide que ses rivales, Christine Arron ne s'est pas désunie pour finalement placer aux 50 mètres cette accélération qui a fait sa légende et se retrouver avec ces 11"06 neuvième performeuse de la saison sur la distance-reine de l'athlétisme.

"C'est une belle course de A à Z"

Désormais qualifiée pour les Mondiaux d'Osaka, la protégée de Stéphane Caristan pouvait dès lors fièrement poser au côté du Prince Albert de Monaco, la voilà relancée vers les sommets, elle qui avait connu un début de saison hautement perturbé, avec une tenace blessure à la cuisse et des sorties pas vraiment abouties. "Là, je retrouve une forme normale, commentait-elle devant nos confrères de L'Equipe. Au vu de mes entraînements, de la course de Reims (11"23) où je rate mon départ, je savais que ça allait descendre. Là, c'est une belle course de A à Z." Une belle course qui replace du coup Christine Arron dans la course au podium mondial, surtout que sa victoire lui permet de prendre un petit ascendant psychologique sur ses rivales du jour, dont certaines seront au Japon (Williams et Jeter notamment).

Bref, Christine Arron a passé une belle soirée monégasque, elle n'est pas la seule dans le clan français puisque Romain Mesnil s'est également mis en valeur avec une troisième place dans un concours relevé, remporté par l'Allemand Danny Ecker (5,87 m). L'Albigeois a quant à lui franchi une barre qu'il n'avait plus connue depuis 2003, 5,82 m, de bon augure en vue du concours d'Osaka qui s'annonce très ouvert avec une petite dizaine de prétendants au podium. Même sourire chez Teresa Nzola Meso, la récente détentrice du record de France de triple saut (14,69m à Munich fin juin) s'étant illustrée avec une bonne troisième place (14,39) derrière l'invincible Tatiana Lebedeva (15,10) et Marija Sestak (14,48).

En revanche, Ladji Doucouré n'a pas encore décollé, avec une sixième place sur les haies et un temps modeste pour lui (13"40), mais visiblement, l'intéressé a jugé sa performance encourageante pour la suite des événements après des sorties moins réussies. Dans leur quête de minima, Leslie Djohne sur 400 mètres (45"71) et Naman Keita sur 400 mètres haies (49"84) n'ont quant à eux pas avancé, mais nul doute que la Fédération Française saura les repêcher si l'un comme l'autre ne parviennent pas à améliorer leur chrono lors des Championnats de France de Niort la semaine prochaine
.

Publié dans Actualités

Commenter cet article