Interview

Publié le par Sébastien

16 janvier 2007

« On ne s'entend plus »

Arron et Ontanon, c’est terminé. La Française, 33 ans, entend néanmoins poursuivre sa carrière et trouver rapidement la solution qui lui permettrait de se préparer idéalement pour les Mondiaux d’Osaka. 

Votre blessure est-elle enfin oubliée ?
Cet été, j'ai repris trop tôt, donc j'ai pris la sage décision de ne pas courir cet hiver pour ne pas prendre de risques en vue de la saison estivale. J'ai tout un renforcement musculaire à faire, un travail de stabilisation du bassin, qui nécessite du temps. Je continue mon travail commencé fin 2004 en Guadeloupe avec mon préparateur physique, Raymond Jollet. J'ai commencé début novembre, après avoir pris neuf semaines de repos. Ma seule erreur, c'est de ne pas avoir fait de soins durant cette période, car j'en avais marre et je ne savais pas que c'était important, donc la cicatrisation a un peu fibrosé. C'est pour ça que j'ai encore mal.

 

Cela vous inquiète-t-il ?
Je sais que mon problème actuel est le même que celui que j'ai eu en 2001 et j'avais galéré pendant des mois pour me soigner. Il ne faut pas voir les choses tout le temps de façon négative. Ce n'est pas la meilleure façon de s'en sortir. Je dois encore poursuivre un certain temps le travail foncier, le renforcement musculaire et les soins, avant de faire des choses rapides à l'entraînement.

« Pas fermée à une collaboration avec le Team Lagardère »

Vous vous entraînez seule depuis le mois de novembre. Avez-vous donc décidé d'arrêter de travailler avec votre entraîneur Guy Ontanon ?
Vendredi dernier, j'ai discuté longtemps avec Xavier Moreau, le directeur général du Team Lagardère, et je lui ai dit que je n'adhérais pas au Team, puisque ma collaboration avec Guy Ontanon est terminée. Comme c'est lui (Ontanon) qui dirige le département athlétisme, ce n'est pas possible.

Pour quelle raison le quittez-vous ?
Ce n'est pas un problème d'entraînement. Je tiens d'ailleurs à le remercier pour le travail effectué, car nous avons quand même fait des choses intéressantes. C'est une question de communication et de personne. On ne s'entend plus. On avait déjà discuté en amont des choses sur lesquelles on était pas d'accord mais notre relation n'a pas beaucoup évolué. Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais cela concerne notamment la façon dont il a géré mon été. Je ne me suis pas sentie assez soutenue.

La porte est-elle définitivement close ?
Je ne suis pas fermée à une collaboration plus tard avec le Team Lagardère ou même Guy sur certaines choses, mais dans l'entraînement quotidien, ce n'est plus possible.

« J'espère recourir en juin »

Allez-vous continuer à vous entraîner en solo ?
Pour l'instant, je peux gérer toute seule ma préparation foncière, mais après je ne peux pas tout faire : m'entraîner et me regarder. Il y a des choses techniques sur lesquelles j'ai besoin d'aide et j'ai surtout besoin d'un programme d'entraînement jusqu'aux Championnats (du monde à Osaka, 25 août-2 septembre). Je vais laisser passer une quinzaine de jours puis voir avec la Fédération.

Quand pensez-vous reprendre la compétition ?
J'espère recourir en juin. En possession de tous mes moyens, je ne suis pas encore inquiète de mes performances. Ce que j'ai fait cet été avec tous mes problèmes, c'est super bien. Je ne suis pas encore en train de régresser. Quand je serai guérie, on verra ce que ça donne. Pour l'instant, mon objectif est d'être en forme en 2007 et 2008. Ce sont deux années très importantes pour moi et après on verra. Mais pour l'instant, la motivation est là !

 

sports 365 - groupe sporever

Publié dans Interview

Commenter cet article