Actualités

Publié le par Sébastien

16 janvier 2007

Arron quitte Ontanon

Arron quitte Ontanon

Christine Arron a annoncé qu'elle avait mis un terme à sa collaboration avec son entraîneur Guy Ontanon, entamée à l'automne 2002 après la naissance de son fils Ethan. La Française, double médaillée de bronze aux Mondiaux 2005, ne veut plus adhérer au Team Lagardère.

Christine Arron, double médaillée de bronze sur 100 m et 200 m aux Mondiaux-2005 d'athlétisme, a annoncé qu'elle avait mis un terme à sa collaboration avec son entraîneur Guy Ontanon, entamée à l'automne 2002 après la naissance de son fils Ethan. "Vendredi dernier, j'ai discuté longtemps avec Xavier Moreau, le directeur général du Team Lagardère et je lui ai dit que je n'adhérais pas au Team, puisque ma collaboration avec Guy Ontanon est terminée", a déclaré l'athlète, jointe par téléphone en Guadeloupe.

"Comme c'est lui (Ontanon), qui dirige le département athlétisme, ce n'est pas possible. J'ai bien réfléchi", a-t-elle ajouté. On avait déjà discuté mais notre relation n'a pas beaucoup évolué. Ce n'est pas un problème d'entraînement, mais de communication et de personne. On ne s'entend plus." "Elle a choisi de prendre un autre chemin: je respecte cette décision en dressant un bilan très positif", a déclaré Ontanon. "Christine a apporté pas mal de choses à notre collaboration et je crois que c'est réciproque. C'est un choix personnel. Je suivrai avec beaucoup d'attention la suite de sa carrière."

Pas d'autre entraîneur dans l'immédiat

Son principal échec fut les jeux Olympiques d'Athènes, où arrivée comme favorite, elle échoua en demi-finale du 100 m avant de s'arrêter au même stade sur 200 m. Elle a enregistré une autre déception aux Mondiaux en salle 2006, où elle n'a pris que la 4e place du 60 m quinze jours après avoir battu son record de France de la distance (7.06).

Arron a ensuite connu une saison presque blanche en 2006 en raison de problèmes récurrents au bassin. Dans l'immédiat, elle compte poursuivre seule sa préparation foncière, mais devrait ensuite contacter la Fédération pour bénéficier d'une assistance technique. "Pour l'instant, je peux gérer toute seule ma préparation foncière, mais après je ne peux pas tout faire: m'entraîner et me regarder" , a-t-elle précisé.

"Il y a des choses techniques sur lesquelles j'ai besoin d'aide et j'ai surtout besoin d'un programme d'entraînement jusqu'aux Championnats (du monde à Osaka, 25 août-2 septembre). Je vais laisser passer une quinzaine de jours puis voir avec la Fédération."

Un oeil sur Arron...

Elle n'exclut pas de recontacter ponctuellement Ontanon. "Je ne suis pas fermée à une collaboration plus tard avec le Team Lagardère ou même Guy sur certaines choses, mais dans l'entraînement quotidien, ce n'est plus possible", explique-t-elle.

"Je suis prêt à avoir un oeil sur elle", a répondu Ontanon, qui pense que la décision d'Arron est en partie due au fait que son groupe ne s'entraîne pas seulement à l'Insep, mais aussi au stade Jean-Bouin, de l'autre côté de Paris. "Si elle veut aussi envisager un approchement avec le Team au niveau des aides personnalisées ou techniques, nous sommes partants."

Publié dans Actualités

Commenter cet article