Hors Christine Arron

Publié le par Sébastien

25 septembre 2006

Gebreselassie le plus fort

 

Gebreselassie le plus fort

Haile Gebreselassie a signé la meilleure performance de l'année au marathon de Berlin qu'il a remporté en 2h05'56". L'Ethiopien, dans les temps du record du monde de Paul Tergat jusqu'au 39e km, a échoué pour une minute et une seconde mais a signé tout de même son record personnel sur la distance.

Que représente une minute et une seconde sur 42,195km ? A Berlin, c'est ce qu'il a manqué à Haile Gebreselassie pour égaler le record du monde du marathon du Kényan Paul Tergat (2h04'55") fixé ici-même en 2003. L'Ethiopien avait annoncé qu'il viendrait en Allemagne pour "réaliser un bon temps". "Gebre" n'a pas déçu et s'est offert la meilleure performance mondiale de l'année à l'occasion du 33e Marathon de Berlin.

Avec un temps total de 2h05'56, soit 24 secondes de mieux que son record personnel élaboré en octobre 2005, il s'est imposé devant son compatriote Gudisa Shentema (2h10'43") et le Japonais Kurao Umeki (2h13'43"). Deux Français se sont montrés : Ahmed Ezzobayry (2h15'27") et Driss El Himer (2h16'43") ont respectivement pris les cinquième et sixième places. A 33 ans, Gebreselassie a effacé des tablettes de l'IAAF 2006 le Kényan Sammy Korir qui détenait jusqu'à ce dimanche le meilleur temps de l'année sur la distance en 2h06'38". C'était en avril dernier à Rotterdam.

Gebre trop esseulé

A Berlin, Gebreselassie a réalisé une grande course. En avance sur les temps de passage du record du monde jusqu'au 39e km, le double champion olympique du 10 000m s'est quelque peu désuni sur les trois derniers kilomètres. "Je suis content de mon temps, mais j'ai souffert en fin de course à cause du vent contraire" , a expliqué à l'arrivée le héros du jour. "C'était dur aussi de se retrouver tout seul : pour battre le record, il faut quelqu'un qui vous pousse jusqu'au bout".

L'Ethiopien avait dans les jambes le record du monde mais la physionomie de la course l'a handicapé dans sa quête du Graal. Dès le 20e km, le Kényan Sammy Korir, auteur de la 2e meilleure performance de tous les temps (2h04'56 en 2003 à Berlin), ne parvenait à suivre le rythme imprimé par Gebreselassie. A mi-course, le vainqueur du jour possédait 16 secondes d'avance sur le record de Tergat puis 23 secondes au km 25. Au km 35, l'écart se stabilisait (22 secondes). Esseulé à partir du km 27, Gebreselassie s'essouflait, souvent gêné par le soleil et le vent qui soufflait fort sur Berlin. A deux km de l'arrivée, l'Ethiopien comptait 22 secondes de retard sur le record du monde. Pour finir à une minute et une seconde à l'arrivée. Chez les dames, l'Ethiopienne Gete Wami, vice-championne olympique sur 10 000 m en 2000, s'est imposée en 2 h 21 min 34 sec, devant la Kényane Salina Kosgei (2h23'22") et la Polonaise Monica Drybulska (2h30'12").

Publié dans Hors Christine Arron

Commenter cet article