Hors Christine Arron

Publié le par Sébastien

18 septembre 2006

Les Bleus sauvent l'honneur

 

Les Bleus sauvent l'honneur
 

Ce sera une septième place pour les Français. Malgré les belles performances combinées de Tahri, Maazouzi, Mesnil et du relais 4x400 mètres, les Bleus, à bout de force, stagnent en bout de classement
 
 
C’est un résultat, somme toute, logique. Engagés dans la première Coupe du monde de leur Histoire, les Français n’ont pas démérité et repartent d’Athènes, ce dimanche, une septième place en poche. Un classement mérité pour des Bleus au bout du rouleau qui, avec un total de 79 points, n’ont jamais été en mesure de rivaliser avec l’Europe, heureuse gagnante de la campagne 2006 devant les Etats-Unis et l’Afrique.

Pas de frustration donc à l’issue de cette virée athénienne riche, malgré tout, en surprises. A commencer par la superbe copie rendue par Driss Maazouzi retenu pour disputer le 800 mètres. Le Stéphanois, très discret durant tout l’été, a superbement su gérer une course très tactique, passant la ligne d’arrivée en troisième position sur les talons de l'Australien Craig Mottram – nouveau recordman de l’épreuve en 7’32’’19 - et de l'Ethiopien Kenenisa Bekele.

Une performance récompensée de sept points très précieux pour un pôle bleu totalement sur les rotules mais définitivement remis dans le sens de la marche par un Bob Tahri percutant. Totalement rasséréné par le bronze décroché aux récents Championnats d’Europe de Göteborg, le Messin se distinguait une nouvelle fois sur sa distance de prédilection et s’adjugeait la troisième place d’un 3 000 mètres steeple sous contrôle du Qatari Saif Saaeed Shaheen.


Le relais 4x400 mètres venait mettre un terme à une journée, si ce n’est palpitante, du moins encourageante. Le quatuor Panel, Djhone, Keïta et Raquil ratait de peu le coche et se classait quatrième derrière les Etats-Unis, les Amériques et l'Afrique faisant tomber six points supplémentaires dans la besace tricolore. Trois mini coups d’éclat qui, ajoutés à la quatrième place de Romain Mesnil à la perche, permettaient aux Français de sauver les apparences, et de s’accrocher à une septième place honorable, laissant derrière eux l’Océanie à 1 point et la Grèce à 31.

sports 365 - groupe sporever

Publié dans Hors Christine Arron

Commenter cet article