Hors Christine Arron

Publié le par Sébastien

18 septembre 2006

La sensation Mottram

La sensation Mottram

Si l'Europe chez les messieurs, et la Russie chez les dames, ont remporté la Coupe du monde à Athènes, la seconde journée de l'épreuve a été marquée par la victoire de l'Australien Craig Mottram qui a devancé l'Ethiopien Kenenisa Bekele sur 3000m. La France a terminé à la 7e place chez les garçons.

Que doit-on retenir de cette Coupe du monde à Athènes ? Les victoires finales de l'Europe, chez les messieurs, ou de la Russie, chez les dames ? L'absence de public dans un stade Spiridon Louis quasi-désert ? Le chef d'oeuvre de l'Américaine Richards sur 400m samedi ? Le doublé de Saif Saaeed Shaheen sur 5000m et 3000m steeple ? Ou enfin la surprenante victoire de l'Australien Mottram sur 3000m, au nez et à la (courte) barbe de son altesse Bekele ? Sur la journée de dimanche, la dernière proposition s'impose sans coup férir.

Annoncé comme le principal adversaire des Africains sur la distance, Craig Mottram a remporté la première victoire de prestige de sa carrière en devançant le roi de la discipline, Kenenisa Bekele. Après avoir résisté au rythme fougueux de l'Ethiopien lors des premiers tours de piste, l'Australien a sû attaquer quand il le fallait. Quand Bekele n'avait plus rien sous les pointes pour accélérer. Sur 3000m steeple, le Qatari Saif Saaeed Shaheen a récidivé après son succès la veille sur 5000m. Invaincu depuis quatre ans, il a remporté la 28e victoire consécutive sur cette distance.

La France finit 7e

Côté français, samedi avait été cauchemardesque, dimanche fut un peu plus reluisant. Pour sa première participation, l'équipe de France s'est finalement classée septième chez les messieurs à l'issue de la seconde journée marquée par les jolies troisièmes places de Bob Tahri sur 3000m steeple et de Driss Maazouzi sur 3000m. "On ne peut pas se permettre d'être en forme pendant deux mois et demi. Notre défi, c'était fin juin la Coupe d'Europe, dont les deux premières places donnaient droit à participer à la Coupe du monde", a déclaré le DTN Franck Chevallier.

Avant le début de l'épreuve, celui-ci avait déclaré que la France terminerait en bas de classement. Il ne s'était pas trompé : "On savait sur le papier que ça se jouerait à quelques points avec la Russie et l'Océanie pour les places de 6 à 8. On précède l'Océanie d'un point, mais on est à dix points de la Russie qui a été mieux que prévu, alors que nous, on a été un peu moins bien" . Et de conclure : "Ici, c'était un mini Championnat du monde et on n'a pas les moyens de lutter face à des continents. Et puis il y a eu le forfait de Ronald Pognon, sur 200 m". Avec tout le respect qu'on a pour le recordman de France du 100m, ça n'aurait pas changé grand chose au classement final.

Publié dans Hors Christine Arron

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article