Hors Christine Arron

Publié le par Sébastien

14 septembre 2006

La France en néophyte

La France en néophyte
 
 

Après Madrid en 2002, c'est au tour d'Athènes d'accueillir la Coupe du monde. Dans le stade olympique propice aux chronos canons, la France participera à cette compétition pour la première fois de son histoire. Le DTN Franck Chevallier estime que les Bleus viseront une place entre 6e et 8e.

 

Franck Chevallier a du mal à cacher sa joie. Ce week-end, la France prend part, à Athènes, à sa première Coupe du monde. Pour le DTN, c'est "un moment historique". Historique mais également "difficile" selon Chevallier en raison du plateau proposé et au vu de la longueur d'une saison compliquée en terme de résultats pour bon nombre d'athlètes tricolores.

A Athènes, le gratin mondial des cinq continents sera présent. Un plateau qui n'effraie pas plus que ça Naman Keita. Pour le médaillé de bronze aux derniers Jeux Olympiques, Athènes ne lui rappelle évidemment que de bons souvenirs. L'homme n'a pas peur d'affronter une nouvelle fois les meilleurs de sa discipline et annonce qu'il se donnera à fond en Grèce sur son 400m haies : "Je suis évidemment déçu par ma saison, mais je vais me dépouiller ce week-end".

Un autre Français aura à coeur de briller en terres hellènes. Bouabdellah Tahri a une terrible désillusion à effacer sur 3000m steeple. Septième des derniers Jeux d'été, Bob a oublié et ne courra pas avec esprit de revanche. Tahri est en forme et espère continuer sa série après ses récentes bonnes performances à Zurich, Bruxelles, et dernièrement à Stuttgart, lors de la Finale Mondiale. Selon Franck Chevallier, "Tahri a connu des problèmes en début d'année, un arrachement à un adducteur et il a moins couru que d'autres". Il arrive donc à Athènes avec l'énergie qui lui a défaut lors de l'ouverture de la saison.

Sans Doucouré ni Baala

LE DTN espère que ses Bleus se transcenderont à Athènes et est ravi de l'attitude affichée par ses protégés : "Ce matin (vendredi), ils étaient tous content de se retrouver à l'aéroport de Roissy. Même Medhi Baala m'a téléphoné pour me dire qu'il regrettait vraiment de ne pas être avec nous", a expliqué Chevallier. Le double champion d'Europe ne prendra pas l'avion pour la Grèce. La règle établie "était d'emmener à Athènes l'équipe qui s'était qualifiée lors de la Coupe d'Europe à Malaga", a rappelé le DTN tricolore.

En Grèce, la France ne visera pas le haut du classement : "On sera à la lutte avec la Russie et l'Océanie pour les places entre 6 et 8. On ne peut pas rivaliser avec l'Europe, l'Afrique ou même l'Asie", avance-t-il. Bien que victorieux à Malaga, Ladji Doucouré, qui a stoppé sa saison, ne sera pas à Athènes. Son duel avec le nouveau recordman du monde (12"88), le Chinois Liu Xiang, devra attendre 2007.

Publié dans Hors Christine Arron

Commenter cet article