Hors Christine Arron

Publié le par Sébastien

13 septembre 2006

Jones de retour aux affaires

Jones de retour aux affaires

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Américaine Marion Jones, récemment blanchie des soupçons de dopage pesant contre elle,  devrait s’aligner, ce week-end, au départ du 100 mètres comptant pour la Coupe du monde (Athènes, Grèce).  

 Sa deuxième place au bilan mondial lui assurait une qualification automatique pour la Finale mondiale de Stuttgart disputée ce week-end. Marion Jones a finalement choisi de différer son retour sur les pistes. La sprinteuse américaine, récemment blanchie des soupçons de dopage qui pesaient sur elle, devrait renouer avec la compétition ce week-end à l’occasion de la Coupe du monde organisée à Athènes en Grèce.

 


Dire de ce retour qu’il est très attendu serait un euphémisme. Car, outre sa capacité à courir vite, la sulfureuse californienne semble manier mieux que quiconque l’art de se faufiler entre les gouttes. Egratignée, en 2003, par les répercutions de l’affaire Balco, la sprinteuse de Raleigh était alors parvenue à éviter le scandale, échappant, faute de preuves, à toutes poursuites contrairement à son compagnon d’alors, l’ex recordman du monde du 100 mètres Tim Montgomery.


De vieux souvenirs pour Jones qui, loin d’abdiquer, avait su admirablement se relancer, profitant de la saison 2006 pour renouer avec le très haut niveau. En piste dès la mi-mai avec la réunion de Xalapa, la protégée de Charlie Wells décidait d’enchaîner les meetings et les bons chronos (New York – 11’’06, Indianapolis – 11’’10…) avant de créer la surprise en passant la barre des 11 secondes début juillet lors de l’étape Golden League parisienne.


Une résurrection miraculeuse qui n’était pas sans provoquer quelques interrogations chez les observateurs avertis. La Une du Washington Post datée du 19 juillet y répondra en partie. Un journaliste y révélait alors que « little Marion » avait été contrôlée positive à l'Erythropoïétine durant les Championnats américains. Un véritable tollé. Qui prendra fin aussi vite qu’il avait commencé après publication, moins de trois semaines plus tard, des résultats négatifs de la contre-expertise. L’élève de Steve Riddick était, une fois encore, innocentée.  


Blanchie de tous soupçons, l’Américaine en profitait pour réaffirmer son dégoût du dopage, et son envie de recourir le plus vite possible. Ce devrait être chose faite ce week-end avec, au programme, un 100 mètres et, très probablement, un relais lors de la Coupe du monde d’Athènes. Une première apparition qui devrait être suivie par une halte à Shanghai avant le clap de fin attendu qui viendra mettre un terme à cette énième saison tumultueuse.

 

 

sports 365 - groupe sporever

Publié dans Hors Christine Arron

Commenter cet article