Actualités

Publié le par Sébastien

6 septembre 2006

 
 Arron se tourne vers 2007
 
Arron se tourne vers 2007

 

La sprinteuse tricolore Christine Arron a mis un terme à sa saison la semaine dernière. Après une saison gâchée par les blessures, la Française espère ne pas connaître la même mésaventure l'année prochaine. Et devrait garder Guy Ontanon comme entraîneur. Chez Lagardère...

 

Le bout du tunnel n'est pas pour tout de suite. Mais qu'importe, l'essentiel est ailleurs. Après avoir passé plus de temps chez son kiné que sur les pistes d'athlétisme cette année, Christine Arron a définitivement tourné la page 2006 pour ouvrir celle de 2007 avec ambition et sérénité. La sprinteuse des Abymes a donc décidé de mettre un terme à sa saison le jeudi 31 août. Toujours gênée à une cuisse. Une blessure qui s'est de nouveau réveillée lors de son avant-dernier 100m à la Chaux-de-Fonds (2e en 11"25).

"Quand ça pète, ça pète"

"Ma cuisse droite m'a tiré pendant le course. C'était un signe que je n'étais pas complètement guérie. Ce que l'IRM a confirmé" , a expliqué Arron. Réaliste, elle sait qu'une blessure à ce niveau-là n'arrive pas toute seule : "Quand on fait du sprint, si on travaille dur, qu'on est fort musculairement mais que, malheureusement, le corps n'est pas bien équilibrée, quand ça pète, ça pète". Et ça a pété. Plusieurs fois-même, en raison d'un retour à la compétition précipité. Son dernier temps a été établi à Paris lors du DécaNation, le 26 août : 11"33. Bien loin de ses espérances...

Après avoir particulièrement brillé en 2005 (deux médailles de bronze aux championnats du monde et cinq victoires en Golden League), la Française n'a disputé cet été que quatre courses, dont la moitié s'est soldée par des abandons. C'est pour cette raison que Christine Arron a décidé de tout arrêter ; les courses mais également les soins : "J'en ai marre. Des soins, j'en ai faits tous les jours, pendant quatre mois. J'ai tellement lutté cette saison. Le médecin m'a préconisé six semaines d'arrêt. Je veux que ma blessure cicatrise. Je vais prendre le temps qu'il faut et reprendre tranquillement début novembre, comme d'habitude".

Avec Ontanon chez Lagardère ?

Où et surtout avec qui s'entraînera-t-elle d'ailleurs en novembre ? Son coach de toujours, Guy Ontanon, a récemment annoncé qu'il rejoignait le Team Lagardère. Quid de sa protégée ? "Je n'en sais rien. Pour l'instant, c'est mon entraîneur. Quant à le suivre... Je ne sais pas dans quoi exactement ! On n'a pas encore discuté de ses nouvelles fonctions. Je suppose qu'on devrait le faire avant la fin du mois...", a assuré Christine Arron. Pour la Française, ce départ ne constitue pas une réelle surprise en soi : "Je savais que ça allait le faire. Mais je n'ai pas été consultée. C'est sa décision, ça le regarde. Je trouve cependant bien qu'il ait pu saisir cette opportunité".

Et se dit prête à tenter l'aventure : "J'attends de voir comment les choses s'organisent. Mais, normalement, je continuerai à m'entraîner avec lui". Et quand on lui demande si elle a pensé, à un moment donné, arrêter sa carrière, la sprinteuse réagit : "Jamais de la vie ! Pourquoi ? Vous vous dites : Elle est trop vieille, elle a des problèmes physiques, elle va arrêter..." Non, aucune lassitude, aucune envie de raccrocher les pointes chez celle qui entamera sa 10e saison au plus haut niveau. En 2007, les Mondiaux d'Osaka seront le rendez-vous à ne pas manquer. Christine Arron espère qu'elle sera épargnée par les blessures à ce moment-là et qu'elle pourra se rendre au Japon pour viser une troisième médaille mondiale. Probablement avec Guy Ontanon dans ses valises...

 

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article